Comment réduire les frais de notaire et faire des économies?

 

Réduire ses frais de notaire c’est possible !

Comme quoi, il y a des choses qu’il faut savoir pour faire des économies ! Aujourd’hui je vais vous expliquer comment il est possible de réduire ces frais de notaire. Je vous fais ce petit article par ce que j’ai un ami qui a acheté une maison de campagne mais qui a eu une facture notariale aussi lourde que le mont Everest même avec son capital de départ!

Je me suis donc posé la question de savoir s’il était possible d’éviter de payer des frais de notaire.

repartition-frais-notaire

Et la réponse est toute simple : parfois, on peut éviter les frais notariés. Alors selon la législation française, un particulier peut payer de 6 à 8 % de frais de notaire pour ce qui est de l’acquisition d’un bien immobilier neuf. Par contre, ce taux est ramené de 2 à 3 % lorsqu’il s’agit de l’achat sur d’un logement ancien par exemple.

Toutefois, il est a noté que les frais de notaire englobe divers éléments à savoir : les taxes au comptes de l’État (droit d’enregistrement, taxe de publicité foncière et la TVA) et les honoraires du notaire.

Comment faire pour amoindrir ses frais notariés

Après une longue série de recherches et de questions, j’ai déduit qu’il existait deux principales astuces pour réduire ces frais de notaire.

La première peut se réaliser si vous êtes acteur d’une transaction immobilière qui se fait par le biais d’une agence.

La solution est de payer soit même, si vous avez suffisamment d’argent la commission de l’agence immobilière en lieu et place du vendeur.

Par la suite, il vous sera possible de retirer cette somme du prix d’acquisition lorsque vous allez effectuer votre déclaration auprès de votre notaire.

Par contre, il faut prendre soin d’établir un compromis de vente qui fait le distinguo entre les frais d’agence et le prix d’achat du bien immobilier.

reduction-frais-notaire

La seconde astuce que j’ai pu trouver est celle de la déduction des biens meubles et du bien immeuble.

Alors supposons que vous achetiez ou investissez par exemple un appartement pour une valeur de 300.000 euros y compris le prix des biens meubles (canapés, tables, fauteuils, matériels électroménagers, etc) dont la valeur est estimé à 20.000 euros.

Ce qui ne faudrait surtout pas faire c’est de se faire imposer sur le montant global de l’acquisition (300.000 euros) mais plutôt sur le prix net (280.000 euros).

Il faut savoir que les frais de notaires ne s’appliquent que sur les biens immeubles et non sur les biens meubles.

Avec ces deux petites astuces, il vous sera donc possible de réaliser des économies considérables.

Si vous avez des doutes sur ces questions, le mieux est de se rapprocher d’un spécialiste de la question ou de m’en faire part dans les commentaires.

A lire : http://www.etre-riche.fr/comment-devenir-riche-la-reussite-de-mark-zuckerberg-facebook/