L’hypothèque va-t-elle vous appauvrir ?

octobre 4, 2013 1 Comment »


À l’idée de s’endetter pendant plus de vingt ans pour acheter un toit au-dessus de sa tête, ils sont nombreux à reculer devant l’hypothèque et à préférer la solution de la location d’un logement. Néanmoins, l’hypothèque est-elle véritablement une source d’appauvrissement ? Conseils pour éviter que cela devienne le cas.

Passage presque-obligé de l’accès à la propriété

À moins que vous n’ayez gagné au loto ou que vous n’ayez hérité depuis peu d’un véritable pactole, l’hypothèque semble l’unique voie d’accès à la propriété pour la grande majorité des individus.
Ainsi, si vous souhaitez acquérir un bien immobilier, il est très probable que vous ayez à passer par la case « prêt hypothécaire ».

tirelire

Afin de vous assurer de votre capacité à emprunter ainsi qu’à rembourser, quelle somme, pour et en combien de temps et de répondre à toutes vos autres questions, je vous conseille de remplir une demande en ligne afin de vérifier tout cela. Ainsi, cela vous évitera de vous lancer dans cette longue aventure à l’aveuglette.

Un prêt hypothécaire adapté

Le plus important afin d’éviter que votre hypothèque ne vienne vider votre portefeuille, c’est de bien réfléchir aux options dont vous disposez. Il existe de multiples possibilités, à vous de discuter avec différents professionnels afin de trouver celle qui vous sied le mieux.

Types de taux d’intérêts

Cela peut commencer par choisir votre taux d’intérêt. Si vous disposez d’une situation qui vous permet de répondre facilement aux situations de risque, il sera plus intéressant pour vous de contracter un taux d’intérêt variable.

Ainsi vous serez en mesure de profiter des baisses mais également d’affronter les éventuelles hausses.

courbe_interet

Un taux d’intérêts fixe conviendra très bien à quelqu’un qui dispose de peu de moyens face aux risques

Types de contrats d’hypothèque

Ensuite, il vous faudra choisir entre un prêt hypothécaire ouvert ou fermé. Encore une fois, si vous disposez de plus de moyens, choisissez de vous rabattre sur un prêt ouvert qui vous permettra d’obtenir davantage de flexibilité au niveau des termes du contrat. Si, d’ici trois ans, vous étiez en mesure de rembourser plus rapidement votre prêt, un contrat fermé pourrait effectivement vous appauvrir tandis qu’avec un prêt ouvert vous serez en mesure de diminuer la durée de votre prêt comme bon vous semble.

Malgré le taux d’intérêt plus élevé avec un prêt ouvert, ce dernier est idéal si vous avez l’intention de vendre votre propriété à court terme.

Apprendre à négocier

Enfin, apprenez à négocier afin que l’hypothèque ne devienne pas un facteur d’appauvrissement mais une bonne et légitime dépense. Il est surprenant de voir que plus de la moitié des gens ne prennent pas la peine de négocier le taux d’intérêt auquel il accepte de contracter leur hypothèque.

Pour négocier votre taux d’intérêt, n’acceptez jamais la première offre et intéressez-vous à ce qui se propose sur le reste du marché. Faite vous désirer auprès de votre banquier, montrez que c’est vous qui êtes en position de force, c’est à vous de décider.

Encore une fois, tout cela n’est finalement qu’une question de confiance en soi. Au-delà du taux d’intérêt, vous pouvez également négocier votre période d’amortissement, la fréquence des paiements, le type de prêt etc. Par exemple, vous pouvez rallonger la période d’amortissement. Il est évident qu’à la fin, vous aurez remboursé plus mais vos mensualités seront moins élevées.

Ainsi, comme pour beaucoup de choses, l’hypothèque ne peut appauvrir que dans le cas où elle est mal adaptée à votre profil, attentes et capacités.

Si vous avez pris le temps de bien choisir celle qui vous correspond, l’hypothèque ne sera certainement pas une source d’appauvrissement. Et n’oubliez pas que tout se négocie dans la vie !

Related Posts

One Comment

  1. Mr P & Mme P 7 novembre 2013 at 13 h 21 min - Reply

    Effectivement, l’hypothèque est quasiment un passage obligé pour 99% des français. Par contre même sur ça résidence principale il faut toujours faire le calcul comparatif avec l’option location.
    Moi par exemple je suit propriétaire d’un bien que je loue et je suis locataire de ma résidence principale car cela est plus rentable.

Exprimez-vous sans spammer :)