Le parcours fulgurant de Michaël Fribourg

mars 21, 2016 No Comments »

Michaël Fribourg est un homme aussi performant que discret. Retour sur le parcours d’un homme d’affaires remarquable dont peu de gens connaissent les succès.

Un curriculum vitae étoffé

Aujourd’hui âgée de 33 ans, l’actuel PDG du groupe Chargeurs a d’abord été normalien, puis énarque avant de devenir inspecteur des finances. Il a ensuite ajouté quelques cordes à son arc telles que les fonctions de conseiller de Renaud Dutreil au ministère des PME ou d’Eric Besson à l’Industrie. Mais l’homme dont la devise est « Performance, discipline et ambition » ne pouvait s’arrêter là et a pris ensuite la direction d’Arjil où il a été banquier d’affaires avant de devenir plus récemment le PDG du groupe Chargeurs.

michael-fribourg-drLe groupe Chargeurs

Devenu rapidement leader mondial sur plusieurs marchés textiles, le groupe Chargeurs connait d’excellents résultats et se prépare à annoncer une révolution qui réjouira grandement les personnes, de plus en plus nombreuses, sujettes à l’électrosensibilité.

Mais, revenons quelques temps en arrière pour mieux comprendre comment Michaël Fribourg a bâti son succès.

Tout d’abord, le brillant homme d’affaires a constitué un fonds d’investissement afin de rassembler de multiples investisseurs de long terme. Il s’agissait du fonds Columbus qui est par la suite devenu un actionnaire majeur du groupe Chargeurs en possédant presque 30 % du capital.

Au-delà de l’opération financière, Michaël Fribourg se souvient de l’aspect humain qui était en jeu durant cette période pendant laquelle les anciens principaux actionnaires voulaient céder leur place pour des raisons de succession : « Ils étaient très exigeants sur l’acheteur qui devait avoir un ADN compatible avec leur vision du groupe auquel ils étaient particulièrement attachés ».  Avoir réussi à convaincre ces acteurs principaux de la transaction fut l’une des premières victoires du futur PDG dans ce dossier.

Depuis, la réussite est au rendez-vous avec un chiffre d’affaires de 498,7 millions d’euros et un résultat opérationnel qui progresse de 33,6 % l’ensemble des activités du groupe.

Ce qui fait la différence

Selon Michaël Fribourg, la particularité de son entreprise réside dans le fait d’être leader mondial sur des niches (films industriels protecteurs, négoce de laine haut de gamme pour l’industrie du luxe, “fashion technologie”, entoilage pour l’habillement).

Mais ce qui caractérise également le groupe Chargeurs est son internationalisation. En effet, 93 % du chiffre d’affaires est réalisé à l’exportation.

Mais, le portrait serait incomplet si l’on ne mentionnait pas l’innovation technologique qui sera très certainement le prochain facteur de croissance de Chargeurs. Effectivement, l’une des filiales du groupe s’apprête à industrialiser un nouveau tissu qui permettra de filtrer les ondes électromagnétiques en ne laissant passer que les ondes d’urgence. Cette innovation intéressera principalement les crèches, les hôpitaux, les écoles ou les entreprises, mais pourra également sous peu être intégrée au sein des particulières. Selon Michaël Fribourg, « l’électrosensibilité sera l’une des maladies de demain»; il est certain que la capacité démontrée par le jeune PDG à voir clairement son propre avenir nous incite à croire en ses prédictions pour le nôtre également.

Related Posts

Exprimez-vous sans spammer :)