Assurez-vous contre les loyers impayés

décembre 3, 2013 1 Comment »

Vous êtes sur le point d’investir dans l’immobilier ou possédez déjà un bien que vous destinez à la location ? Il faut tout de même le dire, vous êtes dans un sens un privilégié mais pour que cet investissement soit rentable et sans aucune complication pour vous, il y a quelques petites astuces à ne pas oublier et surtout une précaution indispensable à prendre pour votre économie …

La GRL

On entend sous ce sigle GRL, la Garantie des Risques Locatifs, c’est-à-dire un dispositif qui vous couvre, en tant que propriétaire, contre de nombreux imprévus pour ne pas dire problèmes.

En effet, si vous pensiez par exemple rembourser le prêt contracté pour acheter votre bien immobilier grâce aux futurs loyers que vous alliez percevoir, comment faites-vous si votre locataire ne peut finalement plus payer les dits loyers ? Comment faites-vous en cas d’impayés ?

loyer_impayé

La solution à tous ces problèmes d’impayés comme peuvent l’être encore des dégradations locatives ou même la prise en charge des frais judiciaires si un conflit survient entre vous et le locataire (et l’on sait bien que la justice coûte chère), c’est bien de souscrire à un contrat socle GRL (Plus d’informations sur le site : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F17847.xhtml).

Ce contrat vous laissera donc l’esprit tranquille car il prendra alors en charge toutes les démarches pour que vous touchiez ce qui vous revient de droit !

Un contrat GRL, comment ça marche ?

En réalité, souscrire à un tel contrat, c’est très simple mais encore très sûre ! En effet, vous êtes certain de toucher vos loyers (dans la limite de 70 000 euros) et on sait tous que la tranquillité n’a pas de prix. Pour ce faire, vous devez donc prendre contact avec une compagnie d’assurance qui propose ce type de service.

Vous devrez généralement payer une prime d’assurance (taux librement fixé par la compagnie donc n’hésitez surtout pas à frapper à plusieurs portes avant de signer) et fournir à votre assureur les différentes pièces justificative démontrant que votre futur locataire vous permet d’être éligible à ce type de contrat. Il s’agit par exemple des revenus du candidat locataire : ils ne doivent pas être inférieurs à 50 % du loyer demandé.

 assurance_appartement

En plus des impayés, vous vous couvrez encore contre les dégradations locatives telles que dégâts des eaux, incendies etc… En d’autres termes, cela signifie la remise en état de votre bien immobilier avant la mise en location.

Précisons que dans ce cas-là, il existe tout de même un plafond de 7 700 euros (par sinistre et par logement) pour les logements qui sont loués vides et 3 300 euros (là encore par sinistre et par logement) pour les logements meublés. Et comme on vous le disait se sont aussi les frais de procédures qui sont pris en charge, comme par exemple les honoraires des huissiers.

Souscrire à un tel contrat c’est, vous l’avez bien compris, louer en toute tranquillité, sans soucis et avec la sécurité que vos investissements vont porter leurs fruits.

Related Posts

One Comment

  1. InvestMan 23 décembre 2013 at 17 h 41 min - Reply

    Bonjour Phillipe, article intéressant et il est vrai que des garanties sont toujours bonnes à prendre. Pour ma part, j’avais demandé à certains propriétaires ce qu’ils en pensaient et à vrai dire, beaucoup sont déçus. Il faut bien lire le contrat car les garanties sont souvent limitées dans le temps et le jour où il y a eu des problèmes, ils se sont rendus compte qu’ils payaient des assurances inutilement.

Exprimez-vous sans spammer :)